Projet soutenu par la FNAGP
Premier lit installé à la chapelle de Gabriac / Cévennes, été 2018

MAXIDREAMS trouve son inspiration dans l’œuvre de l’auteur américain Maurice Sendak « Max et les maximonstres ». Il s’agit d'une série de lits installés dans la nature, propice à la réalisation de rêves. Les lits sont entourés de quatre arbres aux quatre coins dont la canopée forment un ciel de lit. Ces lits de rêves seront installés dans la nature, dans plusieurs pays; une cartographie synthétisera tous les lieux d’implantation des lits dans le monde. Chaque installation est réalisée avec une espèce d’arbres différente, choisie en fonction des situations géographiques et météorologique spécifique au lieu d’implantation. Chacun est invité à devenir membre de la colonie internationale de rêveur, en construisant son propre lit.

Une application mobile Maxidreams, répertoriera les lieux, les images des participants ainsi qu’une banque de rêves. Elle présentera les différents récits de cette nouvelle colonie internationale de rêveurs. Les dormeurs seront sollicités afin de tenter de se souvenir de leurs rêves et de les relater. Ce réseau sera lui-même mis en relation avec plusieurs centres de recherche scientifiques sur le sommeil où les chercheurs étudient l’activité du cerveau pendant les rêves, et diverses échanges d’ethno-psychiatres.

Ce projet expérimental et international, s’envisage comme une trilogie qui associe l’art, des acteurs, des scientifiques et des psychiatres. MAXIDREAMS orchestre différentes expériences et connaissances sur le rêve afin d’utiliser au mieux ce matériau «visionnaire».